C’est qui Voltaire ?

Préambule

C’est le 12 janvier 2015 que Plantu a publié dans Le Monde le dessin* de la marche sur le boulevard Voltaire où les assassins de Charlie se retrouvent dans le chaudron du diable en train de se demander : « C’est qui Voltaire ? ».

Nous reprenons cette question afin d’y répondre, en choisissant quelques thèmes qui font problème – parfois même depuis le vivant de Voltaire – ou qui illustrent des aspects essentiels de l’œuvre voltairienne. En effet, à l’occasion de ces événements, Voltaire s’est retrouvé au centre des préoccupations et des craintes et de multiples commentaires ont fleuri sur la toile et dans la presse, d’origine et de contenus très divers.

Ils exigent des mises au point concises, dépassionnées et documentées.

Certaines de ces fiches ont notamment pour vocation d’éclaircir des sujets qui ont donné lieu à des controverses ou des critiques infondées car Voltaire apparaît trop souvent comme un étendard ou comme un repoussoir dont l’œuvre et l’époque sont méconnus ou travestis. Nous espérons que ces pages aideront à dissiper et les malentendus et les déformations délibérées.

C’est notre manière de remplir une des vocations de la Société Voltaire : lire le texte voltairien à la lumière de son contexte d’écriture et de son actualité. Il n’y a pas de « face cachée » de Voltaire, son humanité est limpide et il demeure utile pour éclairer nos choix durant les bons et les mauvais jours.

Affairiste ? – Bravant avec courage les périls de l’anachronisme, certains commentateurs reprochent à Voltaire d’avoir pris la peine de se rendre financièrement indépendant. À l’époque où vivait Voltaire, aucune autre voie ne pouvait lui assurer cette liberté d’expression et d’action qui lui a permis de remplir si pleinement sa destinée.

Antisémite ? – La question juive, toujours sensible aujourd’hui, donne libre cours à des affirmations mal documentées. Voltaire, comme jadis, se voit affublé d’une étiquette infamante qui mérite d’être reconsidérée, au regard de textes qui se relèvent tronqués ou qui lui sont indûment attribués d’une part et, d’autre part, en tenant compte des prises de position de Voltaire en faveur des juifs, ses contemporains.

Homophobe ? – Paradoxalement, Voltaire se trouve parfois qualifié d’homophobe ou d’homophile. La fiche propose une mise au point documentée sur cette question. Derrière le rideau des préjugés de son époque, une pensée voltairienne novatrice se fait jour, en théorie comme en pratique.

Intolérant ? – Encore plus paradoxal, l'auteur du Traité sur la tolérance est accusé d'intolérance. Cette fiche explique ce que c'est que la tolérance, qui ne pardonne pas l'intolérable.

D’autres fiches sont en préparation.

 

* Dessin publié avec l’aimable autorisation de Plantu. Paru dans Le Monde du 13 janvier 2015.
© Plantu, 2015. Tous droits réservés.

 

 

Facebook